1.    Origines de la Chambre de Commerce Franco-Belge

La Chambre de Commerce Franco-belge du Sud de la France, fut fondée en 1946 sous l’appellation Chambre de Commerce Belge de Marseille avec un statut d’association étrangère à cette époque tout en bénéficiant d’un agrément des ministères français compétant. Elle est devenue en 1983 une association de droit français.

La C.C.F.B. du Sud de la France a historiquement son siège à Marseille.

2.    Composition de la Chambre de Commerce Franco-Belge

Aujourd’hui forte de plus de 100 adhérents et bon nombre de sympathisants, regroupés au sein de 5 Business Clubs répartis sur le Sud de la France (Montpellier, Avignon, Marseille, Nice, et Lyon), la C.C.F.B du Sud de la France s’emploie à dynamiser les relations d’affaires entre les entreprises belges, luxembourgeoises et françaises.

Ces différents clubs d’affaires se réunissent régulièrement dans la convivialité afin de partager des compétences, mais également d’échanger ou de découvrir par le biais d’intervenants de qualité, de nouveaux métiers ou services.

La chambre est présidée par Olivier VAN DE WINKEL et Caroline MANSART occupe les fonctions de trésorier général.

Chaque business Club est constitué d’un Président et d’un trésorier qui sont également administrateur de la chambre.

3.    Financement de la Chambre de Commerce Franco-Belge

La chambre vis grâce aux cotisations de ses membres et de ses soutiens partenaires.

4.     Partenaires et adhérents

Son réseau des adhérents et sympathisants comprend des compétences multiples et variées, allant de la PME aux entreprises plus importantes, apporte clairement une valeur ajoutée dans le monde économique auquel il est dédié.

5.    Évènements

Chaque business club prévoit de manière habituelle un déjeuner conférence, ce qui produit plus de 5 activités mensuelles, ainsi que des actions ponctuelles visant à mettre en valeur les liens entre la Belgique et le Sud de la France.

6.    Perspectives à court et moyen terme

Les orientations de la C.C.F.B dans l’avenir visent à professionnaliser la chambre afin d’offrir des services d’accompagnement de qualité, une aide juridique par le biais de ses membres, et également une mise en relation encore plus efficace, la participation à des foires et salons, une meilleure promotion de la Belgique et du Luxembourg, tant au niveau économique qu’au niveau de l’image.

7.    Opportunités d’affaires et avantages d’échanger entre la France et la Belgique

Ses missions de mise en réseau, d’accueil de mission économiques sur le territoire, et de relais vers la Belgique ou le Luxembourg en font un acteur majeur d’échange économique entre ces pays.

La C.C.F.B accompagne également les actions économiques menées par les Consulats Belges et Luxembourgeois.